Guide de la Plaisance Mobile

Guide de la Plaisance Mobile
Pour recevoir les informations au fur et à mesure de leurs parutions cliquez sur ce bandeau défilant

Evolution de la plaisance

https://static.blog4ever.com/2012/03/678268/logo-fin.png

 

5 septembre 2019

Chiffre d'affaire

La Fédération des Industries Nautiques (FIN) a présenté ce matin, à l’occasion de sa rentrée, les chiffres clés pour la saison 2018.

Affichant un taux de croissance de 5%, le chiffre d’affaires de l’industrie et des services nautiques a atteint, en 2018, 5,09 milliards d’euros. « Il s’agit de la meilleure performance depuis la crise de 2008. Cette progression provient principalement des exportations dont le taux a atteint, en 2018, 76.4% de la production. Cette dynamique devrait également se confirmer pour l’année 2019. Incontestablement c’est une bonne nouvelle pour l’ensemble du secteur nautique, mais nous restons toutefois vigilants en raison des incertitudes qui pèsent sur le plan international » selon Yves Lyon-Caen, Président de la FIN.

 

Le marché du neuf

De 8 800 bateaux à moteur neufs vendus l’année dernière, on passe à 9 224 pour le nouveau millésime. Ce qui fait dire à Yves Lyon-Caen, président de la Fin, que : « même s’il est disparate, le dynamisme est toujours là, avec une nette prédominance de bateaux propulsés en hors-bord au détriment des in-board. Y compris pour les bateaux de grandes tailles. » Une tendance qui a été initiée outre-Atlantique et qui va de pair avec le marché nord-américain. « Il y a 3 ou 4 ans, la norme des bateaux propulsés en hors-bord tournait autour des 8 mètres. Elle se situe désormais vers les 10 mètres », précise Yves Lyon-Caen.

 

Le marché de l'occasion

L’occasion demeure toujours une valeur sûre dans le marché du nautisme, avec un « bon dynamisme, y compris pour les voiliers. » Il s’est vendus 46 262 bateaux à moteur d’occasion cette année (contre 10 360 voiliers). Par rapport à l’année dernière, l’augmentation est de + 3,5 %.

 

L’export

L’export tire toujours le secteur vers le haut, avec un taux en croissance permanente qui s’élève à 76,4 %. Les ventes se répartissent, en 2018, à hauteur de 24 % pour la France, 38 % pour l’Europe et 38 % pour le reste du monde. En Europe, où la France continue à prendre des parts de marché, c’est principalement en Allemagne, en Espagne, en Italie et en Scandinavie que les ventes sont les meilleures. En revanche, en Russie et en Turquie, elles sont à la baisse, « notamment en raison d’un climat géopolitique compliqué », annonce Yves Lyon-Caen.

 

L'emploi

 

Les emplois dans le secteur ont augmenté de 3,6 % en 2018. « Le marché de l’emploi est en tension », explique Yves Lyon-Caen. Ce qui, en soi, est une bonne nouvelle, puisqu’il signifie que les chantiers et leurs sous-traitants sont dans une bonne dynamique. Mais, revers de la médaille, la profession manque de bras, notamment dans le domaine de la menuiserie et du polyester.

 

 

https://static.blog4ever.com/2012/03/678268/Logo-ministere-ecologie-developpement-et-energie.jpg

 

Le secteur économique de la plaisance se caractérise par son dynamisme et par l’extrême diversité des produits proposés : voiliers et navires à moteur de tailles et caractéristiques très différentes, mais également voile légère ou sportive, ensemble des services (équipementiers, loueurs, ports de plaisance), sans omettre toutes les innovations ainsi que le développement de nouvelles formes de loisirs.

La navigation de plaisance en mer représente une flotte d’environ 979 918 unités (au 31 août 2013 hors DOM-TOM) :

  • 74,6 % sont des navires à moteur,
  • 75,2 % % sont des navires d’une taille inférieure à 6 mètres.

La flotte de bateaux naviguant sur les voies et plans d’eau intérieurs est estimée à 35.000 unités (à noter que de nombreux bateaux de plaisance immatriculés en mer naviguent également en eaux intérieures). Les professionnels de la plaisance sont regroupés dans une fédération : la Fédération des industries nautiques (FIN).

Le salon nautique de Paris est une des plus importantes manifestations mondiales de ce type et reçoit environ 260 000 visiteurs. Deux autres salons ont lieu en automne : Le Festival de la Plaisance de Cannes et le Grand Pavois de la Rochelle.

La filière nautique

La filière nautique avec ses composantes - production, distribution, services - regroupe 4 900 entreprises, génère un chiffre d’affaires de 4,16 milliards d’euros et compte plus de 45 000 emplois en 2007.

La construction nautique

La France est le second constructeur mondial de bateaux de plaisance et le 1er en Europe (1er rang mondial pour la construction de voiliers avec le groupe Bénéteau-Jeanneau).

Plus de 63% de la production est destinée à l’exportation, essentiellement vers l’Allemagne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie pour les pays de l’Union européenne, et les Etats-Unis.

Principaux constructeurs : Groupe Bénéteau-Jeanneau, Dufour et Sparks, Fountaine Pajot, Guy Couach, Catana, Hamel.

Les ports de plaisance

On dénombre environ 470 ports et installations de plaisance en mer pour l’accueil des navires et une cinquantaine de ports et haltes fluviales regroupées principalement dans la fédération française des ports de plaisance (FFPP). Ces installations correspondent à environ 165 000 places recensées.

A ce parc, il convient d’ajouter les mouillages individuels ou collectifs hors ports, le long du littoral, le plus souvent dans des estuaires abrités.

En savoir plus : La gestion des ports de plaisance

statistiques

Le nombre de plaisanciers est estimé à 4 millions.

Immatriculations

Les immatriculations de navires neufs en mer ont été de 11 750 (hors Dom-Tom) en 2014. Les ventes de navires d’occasion ont été : 63 500 unités

Permis de conduire

La conduite en mer des navires de plaisance à moteur d’une puissance supérieure à 4,5 kilowatts (soit 6 chevaux) est subordonnée à l’obtention par examen d’un titre de conduite (à partir de 16 ans). De 1962 à 2007, c’est plus de 2.400 000 titres qui ont été délivrés. Pour l’année civile 2014, 87 790 titres ont été délivrés.

statistiques générales par année

 

Bilan de la campagne de sécurité des loisirs nautiques

 

Edité par le ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie



05/09/2019
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2013 autres membres