Guide de la Plaisance Mobile

Guide de la Plaisance Mobile
Pour recevoir les informations au fur et à mesure de leurs parutions cliquez sur ce bandeau défilant

2015 Zodiac / Repreneurs

 https://static.blog4ever.com/2012/03/678268/nouveau-logo-zodiac.jpg

1 er Juillet 2015

Le tribunal de commerce de Nanterre ordonne la cession des activités de l'entreprise :

  • à l'investisseur français Energetic Developpement, dirigé par Dominique Heber-Suffrin, qui reprend la branche Nautisme de Z Marine, à savoir la conception, la fabrication et la commercialisation de bateaux sous les marques Zodiac, Bombard et Avon. Il faut savoir que l'industriel, Dominique Heber-Suffrin. Cet ancien de Schneider, CarnaudMetalBox et Lectra a gagné de l’argent dans un LBO (« leveraged buy-out », ou achat à effet de levier), celui de Harlé Bickford, une vieille maison fondée pour exploiter le brevet du cordon détonateur Bickford.
  • et à Converteam deux autres industriels, Pierre Bastid et Florent Battistella pour le financement. Ensemble, ils ont prévu d’injecter 7 millions d’euros. Pierre Bastid et Florent Battistella avaient touché le jackpot en 2011 quand General Electric avait racheté Converteam, l’ex-filiale d’Alstom dont ils étaient les principaux dirigeants. Sans doute le plus rentable de tous les LBO (« leveraged buy-out », ou achat à effet de levier) de l’époque. Une petite fraction des centaines de millions qu’ils avaient obtenus alors va permettre de sauver l’une des icônes mal en point du « made in France », les canots Zodiac.

Cette cession permet de préserver 75 des 93 emplois pour l'activité Nautisme en France ainsi que la plupart des emplois de ses filiales tunisienne et américaine (200 salariés), également reprises par Energetic Developpement à Louvenciennes (Yvelines)

2 avril 2015

Z Marine (ex-Zodiac Nautique) d'Ayguesvives (Haute-Garonne) est placée en redressement judiciaire.

15 janvier 2015

L’entreprise Z Marine, qui fabrique les bateaux pneumatiques Zodiac est en cessation de paiement.

 

Rapprochement de la branche marine de Zodiac avec Jandy Pool Products, pour créer Zodiac Marine and Pool.

Cette nouvelle société est détenue à hauteur de 69 % par Carlyle, 27 % par Zodiac et 4 % par l'équipe de direction.

7 février 1983

L'entreprise entre en Bourse sur le CAC Mid 100 de la Bourse de Paris

1965

L'activité maritime prenant de l'ampleur et la création de filiales à l'étranger (comme Zodiac Marine España en Espagne) poussent la société à changer une nouvelle fois de nom pour devenir Zodiac.

1952

Le domaine des bateaux pneumatiques est alors principalement exploité par l'Armée, mais les traversées en 1952 à bord d'un Zodiac Mark III (surnommé L'Hérétique) du docteur Alain Bombard de Monaco à Tanger (avec un coéquipier anglais, Jack Palmer), puis de Las Palmas dans les Canaries à la Barbade permettent de prouver au public la solidité des bateaux pneumatiques. Ces traversées, avec un minimum de nourriture et d'eau douce, ont pour but de montrer la résistance de l'homme à un naufrage et les techniques à utiliser pour survivre le plus longtemps possible dans ces conditions.

1934

Les premières recherches sur les bateaux pneumatiques (que l'on appellera plus tard couramment des Zodiacs) débutent avec les travaux de Pierre Debroutelle.

1920

Ses premiers contacts avec le domaine maritime ont lieu avec la construction de vedettes pour la Marine nationale française. 

1911

La même année, elle change une première fois de nom pour devenir la Société française de ballons dirigeables et d'aviation Zodiac et une nouvelle fois en 1911, Société Zodiac, anciens Établissements aéronautiques Maurice Mallet.

1896

Zodiac est directement issu de deux entreprises (l'Union Aéronautique de France et la Société Mallet, Mélandri et de Pitray en 1896) fondées par Maurice Mallet, Henry de la Vaulx (Comte de La Vaulx) et des associés.



02/07/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 3145 autres membres