Guide de la Plaisance Mobile

Guide de la Plaisance Mobile
Pour recevoir les informations au fur et à mesure de leurs parutions cliquez sur ce bandeau défilant

Les ancres : plate, grappin, champignon, soc de charrue, cqr, delta, spade, bruce, flottante, empennelage, embossage, affourchage, jas

Ancre à Jas

 Ce type d’ancre comporte un bras qui pénètre dans les fonds et le deuxième qui reste en dehors.

Ce modèle d’ancre a une bonne réputation pour l'utilisation dans la roche, les fonds durs, et les fonds couverts par des algues, bien que les nouvelles générations d’ancres modernes lui soient bien supérieures dans ces fonds réputés difficiles.

Une version existe démontable en trois parties (Luke) et la plupart comportent un jas qui peut être replié permettant un arrimage facile à plat sur le pont.

Dessin de Johan Fredriksson

A : Manille

B : Organeau

C : Jas

D : Verge

E : Bec

F : Patte

G : Diamant

H : Pelle

 

L’inconvénient principal de ce type d’ancre est la possibilité de surpattage ou de surjalage, c'est-à-dire la possibilité de la ligne de mouillage de s’accrocher dans la patte non enfoncée de l’ancre ou dans le jas de celle-ci.

Une fois l’ancre surpattée elle a un fort risque de décrocher.

Dans des essais comparatifs de tenue, elle possède nettement moins de tenue que les ancres modernes de poids équivalent.

Elle est compliquée à relever et à remonter à bord et peut difficilement se stocker sur le davier d’étrave.

Cette ancre était mise à poste sur un bossoir d'ancre.

Ancre plate

Ce modèle comporte une double plaque à l’arrière dont le rôle est de donner un certain angle de pénétration à deux larges pelles plates articulées qui y sont attachées. Les pelles peuvent ainsi s’orienter vers la surface des fonds et y pénétrer. Une fois profondément enfoncées, elles peuvent développer une tenue importante. Ce type de conception plat, léger et compact le rend facile à relever et à stocker.

 

Photo Plastimo

 

Tenue correcte sur des fonds de sable fin ou vaseux

L'ancre plate présente des difficultés pour pénétrer les fonds durs ou recouverts d’algues.

En présence d’un courant ou si le bateau n’est pas parfaitement immobile, on rapporte que ce type d’ancre peut « planer » sur les fonds à cause de la surface importante de ses pelles.

Une fois accrochée, l’ancre a tendance à décrocher si la direction de la force de traction change, à cause d'un changement du vent ou des courants de marée, et à certaines occasions ne se replante pas et chasse.

Facile à passer dans le davier

Photo Bigship

Ancre grappin

Son seul avantage est de se planter quelle que soit la position ou il tombe dans les fonds.

Il est utilisée pour des fonds recouverts d’algues.

Dans le rocher ou le corail, il peut se coincer rapidement, mais peut également être difficile à relever.

Un grappin est la plupart du temps léger, et peut avoir des utilisations additionnelles comme outil pour récupérer des matériels perdus par dessus bord, il est aussi relativement facile à remonter à bord.

Les grappins n’ont généralement pas assez de surface pour développer une tenue suffisante dans le sable ou la vase.

Photo Orange Marine

 

Elle est utilisée pour le mouillage de votre bateau en pêche, pour votre annexe ou en deuxième ancre pour orienter le bateau

Ancre champignon

Elle convient lorsque le fond de la mer se compose de vase, boue ou de sable fin.

Elle est formée comme un champignon inversé, la tête devant s’enterrer dans la vase.

Un contrepoids est souvent fourni à l'autre extrémité de la verge pour la maintenir couchée sur les fonds jusqu’à ce qu’elle soit enterrée.

 

Photo Welmart

 

Une ancre de champignon s’enfoncera normalement dans la vase jusqu’au point où elle aura déplacé l’équivalence de son propre poids en vase.

elle se base sur l'aspiration et la cohésion des fonds.

Elle ne peut pas fonctionner sur les fonds de sable ou rocheux.

La puissance de tenue de cette ancre est au mieux environ deux fois son poids jusqu’à ce qu’elle soit entièrement enterrée, à partir de ce moment, elle peut atteindre jusqu’à dix fois son poids.

Ancre soc de charrue

Les deux modèles peuvent facilement être stockés sur un davier d’étrave.

Elles sont assez polyvalentes dans tous les fonds, mais du coup pas au top dans aucun d’entre eux

  • CQR

 Elle comporte une articulation de sa verge, permettant en théorie à l'ancre de tourner avec des changements de direction plutôt que de décrocher.

 

Photo Osculati

  • Delta

 Elle comporte une verge fixe et a un fonctionnement très semblable

Photo Plastimo

Elle est tudiée pour se bloquer dans la vase ou dans le sable.

Plus le mouillage est long, plus l'angle de tire est faible, et plus la tenue de l'ancre est efficace.

Il peut arriver que l’ancre s’arrache mais grâce à sa géométrie elle va se ré-enfouir lorsque l’effort devient moins important.

Ancre Spade

De conception française particulièrement populaire chez les plaisanciers pratiquant la navigation au long cours.

Elle donne de très bons résultats.

Elle comporte une verge démontable et existe également en aluminium, c'est une ancre légère et facile à stocker.

Photo Spade-Anchor

Ancre Bruce

Elle a une bonne tenue dans le sable et les roches, mais de puissance limitée dans le sable mou et la boue.

Elle a en générale les mêmes qualités qu'une CQR mais pour un poids réduit.

Photo Nautic Expo

Ancre flottante

Elle permet de stabiliser une embarcation dans du mauvais temps ou de stabiliser un mouillage inconfortable.

 

Photo Uship

 

Elle a la forme d'un parachute troué en son centre et est utilisée au bout d'une longue ligne amarrée au bateau.

De même qu'une ancre retient le bateau en étant accrochée au fond, une ancre flottante le freine par la trainée ajoutée.

Embossage sur une seule ancre

L'embossage consiste à tendre une bosse (un cordage) depuis l'ancre ou d'un point de la ligne de mouillage de cette ancre, mouillée généralement à l'avant, vers l'arrière du navire.

Cette bosse permet d'orienter le navire autrement que dans l'alignement résultant du vent et du courant.

La bosse est également nommée embossure, croupière ou encore amarre de travers.

Affourchage

L'utilisation de deux ancres placées approximativement à 45° l’une de l’autre, ou à des angles plus larges jusqu'à 90°, est un mouillage solide pour faire face à des vents forts.

Pour positionner les ancres de cette façon, une première ancre est mouillée de façon normale.

Puis, en remontant sur le mouillage, mouiller une deuxième ancre, tout en laissant dériver en arrière, la deuxième ancre est mouillée approximativement à moitié de la longueur de la première ligne sur une ligne perpendiculaire au vent.

Après que cette deuxième ancre soit mouillée, la longueur de ligne de la première est reprise jusqu'à ce que le navire se trouve entre les deux ancres et la charge également répartie sur les deux lignes.

Ce mouillage limite également la zone d’évitage. Vérifier que d’autres bateaux ne risquent pas d’entrer en collision, compte tenu de la zone d’évitage limitée.

Mouillage tête et cul ou mouillage en détroit

L'embossage consiste à mouiller une ancre à chacune des extrémités, avant et arrière, d'un navire, pour supprimer son rayon d'évitage et le maintenir également face à une direction imposée par le capitaine du bateau (vent, courant, vagues, etc.).

  • Une méthode pour réaliser ce mouillage consiste à mouiller une ancre d'étrave (à l'avant du navire) normalement, puis à laisser filer la ligne de mouillage jusqu’à son extrémité et de larguer l’ancre de croupiat (au cul du navire).En reprenant la ligne de mouillage d'étrave, on croche l’ancre de croupiat. Lorsque les deux ancres sont crochées, les lignes de mouillage sont raidies pour limiter l'évitage ou pour aligner le navire.
  • Une seconde méthode permet d'exécuter ce mouillage en une seule manœuvre. L'ancre de croupiat est mouillée la première sur une ligne textile qu'on laisse filer sur toute sa longueur pendant que le bateau continue à avancer. On dépose alors l'ancre d'avant, puis, lorsque le bateau cule, on laisse filer la chaîne d'ancre, tandis qu'on reprend du croupiat pour maintenir les deux lignes tendues, jusqu'à ce que le bateau se trouve à mi-chemin entre les deux ancres. Cette méthode est plus rapide et plus facile, car on n'a pas à remonter une partie de la chaîne d'ancre, mais elle oblige à connaître d'avance la position que prendrait naturellement le bateau dans le courant et le vent.

Attention car ce type de mouillage peut devenir dangereux, si le vent ou le courant devient traversier. Les forces exercées perpendiculairement au bateau engendrent alors sur les lignes de mouillage des tensions considérables, capables de faire chasser les ancres.

Empennelage

Dans cette technique, une deuxième ancre est reliée au diamant de la première ligne de mouillage.

Certains prétendent que cette technique ne devrait pas être employée avec les ancres modernes, compte tenu de l’accrochage aléatoire d’une des deux ancres et de la certitude de ragage en cas de changement de la direction des vents ou du courant.

Pourtant, la pratique de navigateurs confirmés démontre que les ancres dites modernes s'y prêtent parfaitement, à condition d'utiliser 2 ancres de type et poids différents, la plus légère en premier, et de les relier par au moins 3 à 5 m de chaîne.

Poids de l'ancre

Elle est à adapter en fonction du bateau et du modèle. Les marques d'ancre ont des tableaux pour connaître le poids.

Chaîne

Elle est à adapter en fonction du bateau et du modèle. Les marques d'ancre ont des tableaux pour connaître la longueur.

Cordage

La longueur doit être adaptée en fonction du bateau et du modèle.

 

Le cordage doit pouvoir amortir les mouvements du bateau au mouillage.

Il assure pour cela deux fonctions :

  • un maximum de résistance à l’usure et à l’environnement tel que le sel et le soleil
  • un amortissent des coups de rappel.

 

Pour le mouillage, il existe deux matériaux :

  • Le polyamide qui est un matériau possédant un bon allongement dynamique.
  • Le polyester qui résiste mieux aux U.V. et aux intempéries.

 

Il existe deux techniques : photos de NauticExpo

 

  • le toronnage

  • le tressage

 



24/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1183 autres membres