Guide de la Plaisance Mobile

Guide de la Plaisance Mobile
Pour recevoir les informations au fur et à mesure de leurs parutions cliquez sur ce bandeau défilant

Quoi faire en cas de contact avec les chenilles processionnaires du chêne et du pin

Photo de Sarefo

 

Les poils des chenilles processionnaires du chêne pénètrent dans la peau, les yeux et les voies respiratoires.

Il n'est pas nécéssaire d'avoir un contact direct avec les chenilles.

Lorsque la chenille est perturbée les poils se détachent libérant la substance urticante et allergisante qu’ils contiennent, la "thaumétopoéïne".

En cas de malaise, vertiges, vomissements, appeler un service d’urgence.

Ne pas boire et ne pas manger en cas de vomissement

Attention elle est dangereuse pour l’homme mais aussi pour l’animal, pensez à votre chien ou votre chat et principalement à sa langue et sa gueule.

 

Le contact avec la peau provoque dans les heures qui suivent

  • une éruption cutanée
  • des démangeaisons intenses.

Ces réactions peuvent durer quelques semaines

Elles vont disparaitre d’elles-mêmes.

Evitez de vous gratter ou de vous frotter en utilisant du ruban adhésif pour les enlever et lavez votre peau à l’eau tiède.

Si c’est dans les cheveux, brossez-les.

Eliminez les poils de vos vêtements en les lavant de préférence à 60 °C.

En cas de démangeaisons sévères, utilisez une crème spéciale à base de menthol, d’aloe vera ou de calendula.

Si les éruptions sont très graves, le médecin peut prescrire un baume à base de corticoïdes ou des comprimés antihistaminiques.

 

Le contact avec les yeux peut causer une inflammation sévère (conjonctivite)

  • rougeurs
  • écoulements de larmes.

En cas d’irritation des yeux, vous pouvez essayer de les rincer délicatement à l’eau tiède.

En cas de symptômes persistants ou aggravés, consultez votre médecin ou un ophtalmologue.

Les poils qui ont pénétré profondément le tissu oculaire doivent être enlevés chirurgicalement.

L’inhalation des poils provoque une irritation ou une inflammation des voies respiratoires

 

  • éternuements,
  • mal de gorge,
  • dysphagie (difficulté à avaler)
  • essoufflement.

En cas de symptômes sévères, votre médecin peut vous prescrire un antihistaminique et/ou des corticoïdes.

 

En cas d’ingestion, il se produit une inflammation de la muqueuse buccale et de l’appareil digestif

 

  • salivation,
  • vomissements
  • douleurs abdominales.
  • Dans de rares cas, on note des étourdissements, de la fièvre et un malaise général.

Boire un grand verre d’eau peut suffire à éliminer les symptômes.

Vous pouvez enlever les poils de la bouche en grattant délicatement avec une spatule ou avec des bandes adhésives.

Consultez votre médecin en cas d’échec.

Si les poils ont pénétré profondément la muqueuse buccale, le pharynx ou l’oesophage, un traitement peut s’avérer nécessaire.

 

 



27/03/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 959 autres membres