Guide de la Plaisance Mobile

Guide de la Plaisance Mobile
Pour recevoir les informations au fur et à mesure de leurs parutions cliquez sur ce bandeau défilant

Pression atmosphérique

La pression atmosphérique est la force exercée par le poids de l'air à la surface de la terre.

Exemple : une colonne d'air de section 1 m² allant du sol jusqu'au sommet de l'atmosphère aura une masse de 10 000 kg.

Unité de mesure

L'unité de pression utilisée en météorologie est l'hectopascal (hPa). Autrefois, on employait le millibar (mb) ou encore le millimètre de mercure (mmHg).

Instrument de mesure

Le baromètre : Les météorologistes appliquent des normes définies par l'Organisation météorologique mondiale pour pouvoir comparer les mesures de pression entre elles. Elles sont ainsi ramenées au niveau de la mer et les  baromètres sont calés pour indiquer la pression au niveau de la mer. 
Cette correction revient à ajouter le poids de la colonne d'air manquante entre l'altitude du point de mesure et le niveau de la mer (ou cas rare, à le retrancher pour un point de mesure situé sous la surface de la mer).

 

https://static.blog4ever.com/2012/03/678268/barometre-aneroide.jpg

Baromètre anéroïde

  • Baromètre anéroïde

la pression atmosphérique s'exerce sur une enceinte métallique, hermétiquement close et partiellement vide d'air.

Celle-ci se déforme de façon élastique et un système mécanique permet d'amplifier les mouvements qui résultent des variations de pression pour les rendre visibles sur un cadran ou les enregistrer sur une bande de papier millimétré

  • Baromètre électronique

Il traduit en valeurs numériques les déformations d'une capsule à vide, évitant l'utilisation des pièces mobiles d'un baromètre anéroïde classique.

  • Baromètre à gaz

Il utilise la variation de volume d'un certain volume de gaz sous l'effet des variations de la pression atmosphérique

  • Baromètre à mercure

la pression atmosphérique est équilibrée par une colonne de mercure surmontée d'un espace clos et vide.

 

Variation verticale de la pression atmosphérique

Plus on s'élève en altitude, moins il y a d'air au-dessus de nos têtes et donc plus la pression baisse.

En moyenne, la pression atmosphérique diminue de 1 hPa tous les 8 mètres. 
Pression moyenne à 1 500 m d'altitude : 850 hPa 
Pression moyenne à 3 000 m : 700 hPa 
Pression moyenne à 5 500 m : 500 hPa. 
Il y a autant d'air entre 0 et 5 000 m qu'entre 5 000 m et l'espace. 

Variation horizontale de la pression atmosphérique

Au niveau de la mer, la pression moyenne est de 1 013,25 hPa. 

1 013,25 hPa = 1013,25 mb = 760 mmHg.

  • 1 mm Hg = 1,333 hPa (mbar)
  • 1 hPa = 0,750 mm Hg

En tout point de la surface du globe, la pression ramenée au niveau de la mer varie au cours du temps.

En météorologie, on appelle

  • dépression un centre de basse pression 950 hPa
  • anticyclone un centre de haute pression 1040 hPa
  • marais barométrique une zone géographique étendue où la pression au niveau de la mer varie très peu. 

Beau temps ou mauvais temps ?

Le temps est à la pluie lorsque la pression est basse. 
Le vent et le mauvais temps menacent lorsque la pression diminue rapidement.


À l'inverse, une pression atmosphérique élevée est synonyme de temps calme mais pas forcément beau.

  • En été, hautes pressions et beau temps vont de pair
  • En hiver, elles sont souvent accompagnées de brouillards et de nuages bas qui peuvent durer toute la journée.
Tendance du baromètre hPa par heure Évolution du temps
montée 0,25 à 0,5 venue d'une haute pression(à long terme)
montée 1 à 2 moyenne pression (à court terme)
descente 0,25 à 0,5 venue d'une basse pression(à long terme)
descente 1 à 2 tempête ; en été, orage.

 

 Il y a bien sur des exceptions à ce schéma général en fonctions des paramètres environnementaux. 

 

Intervalles entre les isobares Différence de pression Évolution du temps
faible importante turbulences (tempête)
importante faible calme (vent faible)

 

Basse pression

Quand l'air est plus chaud, donc plus léger, la pression atmosphérique est faible. Dans les zones concernées, l'air monte et en se refroidissant forme des nuages. C'est le phénomène de dépression qui annonce un temps couvert ou la pluie.

Haute pression

Quand la pression atmosphérique est haute, c'est l'inverse.

Isobares

 https://static.blog4ever.com/2012/03/678268/Isobares.jpg

 

Sur une carte d'observation ou de prévision du temps figurent des lignes d'égale pression appelées « isobares » en météorologie.

 

En France, on trace les isobares de 5 en 5 hPa en surlignant l'isobare de référence 1 015 hPa (le plus proche de la valeur moyenne de 1 013 ,25 hPa).

 

Le tracé obtenu permet aux météorologues de suivre les systèmes :
La différence de pression entre deux points de la carte, ou gradient horizontal de pression, permet de déterminer l'intensité du vent : plus le gradient (la pente) est élevé, plus le vent sera fort.

 

Ainsi, plus les isobares sont serrées, plus le vent est fort (comme les lignes de niveau sur un relief d'une carte géographique).

 

Le vent est causé par un déplacement de l'air d'une zone à haute pression, vers une zone à basse pression.


Dans l'hémisphère nord, les vents tournent dans le sens des aiguilles d'une montre autour des anticyclones et dans le sens contraire autour des dépressions (inversement dans l'hémisphère sud).

La marée barométrique

L'air comme l'eau est un fluide.

Comme l'océan, l'atmosphère est soumise à l'attraction des astres. La pression atmosphérique en un point oscille, présentant deux maximums et deux minimums par jour. C'est la marée barométrique.

L'amplitude de cette variation dépend de la latitude : négligeable aux pôles, elle peut atteint plusieurs hectopascals aux tropiques.

Aux latitudes tempérées, la marée barométrique est difficile à observer car souvent masquée par les variations de pression liées aux perturbations atmosphériques.



23/08/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 1202 autres membres